2012-08-28_01_arton8287La longue tradition des annulations de dettes en Mésopotamie et en Egypte du 3e au 1er millénaire av. J-C

par Eric Toussaint


Il est essentiel de percer l’écran de fumée de l’histoire racontée par les créanciers et rétablir la vérité historique. Des annulations généralisées de dette ont eu lieu de manière répétée dans l’histoire.

Pakistan Probing for Illegitimate Debt

by Madelynne Wager, Mary Donahue

2012-08-22_Pakistan_Probing_for_Illegitimate_DebtThe Pakistan National Assembly reached a historic agreement regarding the need to audit Pakistan’s public debt. Both the ruling Pakistan Peoples Party and the opposition party, Pakistan Muslim League (N), supported the decision to examine the purpose of the country’s foreign and domestic loans acquired since 1985 and how they were used. The committee will allow Pakistan to reach decisive conclusions regarding its debt after decades of political rivals accusing each other for Pakistan’s growing debt burden.

Sadocapitalisme – Préface à « Sexe, capitalisme et critique de la valeur »


2012-08-08_DahanTraduction française de la préface à l’édition en castillan du livre Sexe, capitalisme et critique de la valeur[1] La version en castillan de cette introduction est aussi reproduite ci-dessous.

« Que vient faire le marquis de Sade au milieu d’une crise comme celle-ci ? » Voici la question qui pourrait assaillir le lecteur - et peut-être, surtout, la lectrice - au moment d’ouvrir ce livre. L’Europe devient l’épicentre de la crise du capitalisme mondial. Une crise profonde et multiforme, turbulente, à l’issue incertaine : crise économique, sociale, écologique, politique et institutionnelle, crise de la civilisation... Des décennies de politiques néolibérales de déréglementation ont accumulé les conditions du plus grand conflit entre les classes sociales depuis la Seconde Guerre mondiale. Toutes les réalisations, tous les paramètres de l’État-providence – sous lesquels ont grandi déjà plusieurs générations - sont menacés. Le rêve d’un havre de droits sociaux et de démocratie vole en éclats par la cupidité des marchés financiers. Abasourdi, le public constate que les institutions représentatives, les parlements et les gouvernements, ne sont que des théâtres d’ombres. La démocratie politique a été littéralement kidnappée par les conseils d’administration des plus puissantes banques et sociétés multinationales. Au milieu d’une déstabilisation croissante, qui plonge des pays entiers dans la ruine et approfondit les inégalités sociales, l’Europe voit réapparaître ses vieux démons.

España-Argentina-Grecia: reflexiones sobre la crisis

24 de julio por Julio C. Gambina

2012-08-01_Gambino_optLas autoridades de la zona euro aprobaron un rescate de la banca española por 100.000 millones de euros a cambio de un gravoso ajuste que supone aumentar el IVA del 18 al 21%, los mismos niveles que ese tributo tiene en la Argentina, y que como sabemos afecta en mayor medida a los sectores de menores ingresos de la sociedad.

Le naufrage de l’économie espagnole

L’incompétence hautaine de Rajoy

La batterie de mesures annoncées le 11 juillet par Rajoy au milieu des applaudissements indignes des membres de son parti constitue une attaque contre la majorité sociale et signifie une déclaration de guerre contre la population salariée. Parmi ces mesures se détache, de par le degré de mépris qu’elle représente envers les personnes les plus faibles, celle qui vise à réduire les allocations de chômage. Il n’est pas surprenant que ces mesures aient immédiatement suscité des réactions virulentes de la part des organisations syndicales et sociales.

Les dettes odieuses n’engagent pas le peuple

par Ridha Maamri

2012-07-17_Rida_MaamriLa dette extérieure de la Tunisie et ses corollaires, notamment les intérêts exorbitants qui pèsent lourd sur le budget de l’Etat et l’atteinte à la souveraineté du pays en matière de planification économique mais aussi politique, figurent parmi les points les plus contentieux après la révolution. Cette thématique, qui crée tant de polémiques dans les espaces politiques et économiques, a été débattue, vendredi, dans un atelier faisant partie du programme des travaux de l’assemblée préparatoire du Forum social mondial (FSM).

Spanish state: Rescue or kidnapping?

3 July 2012

On June 29, 2012 the European Council reached an agreement to allow the direct recapitalization of Spanish banks and try to relieve pressure on the sovereign debt markets. This agreement amends some of the conditions initially laid down for the rescue of the Spanish banking sector, and is being presented by the government as a genuine success in Brussels.

Europe : What emergency programme for the crisis?

by Damien Millet, Eric Toussaint

2012-07-07_Damien_Millet2012-07-07_Eric

The European governments, in accordance with IMF criteria, have made the choice of imposing strict austerity measures on their peoples. Slicing away public spending, lay-offs, pay freezes and salary cuts for civil servants, reduced access to vital public services and welfare, later retirement age, etc. Increased cost for public transport, water distribution, health services, education, etc.

Economie politique du « système-euro »

par Michel Husson

2012-07-05_HussonCet article cherche à montrer comment la crise actuelle de la zone euro renvoie aux défauts originels de conception du « système-euro » dont les contradictions, révélées par la crise financière, sont de nature structurelle. Cette démonstration est menée en mobilisant une méthodologie statistique et analytique qui donne à cette étude un caractère « technique ». Mais c’est une étape nécessaire pour déboucher sur un diagnostic plus solide sur les issues possibles de la crise actuelle, ou plutôt de sa dimension spécifiquement européenne. Cette crise a des racines plus profondes que le symptôme dans lequel elle s’incarne, à savoir une crise des dettes souveraines. Dès lors, il n’existe que deux issues apportant une réponse adaptée à la nature structurelle de la crise européenne : soit l’éclatement du système-euro, soit sa refondation radicale. Les autres se bornent à étaler les contradictions dans le temps ou à programmer une régression socialement inacceptable.

Call for solidarity with the Jadrankamen quarry workers in Croatia

2012-07-05_radnicka_borba_logoThe workers at the Pučišće stone quarry on the Island of Brač are fighting for the survival of the Jadrankamen company, which has been brought to the verge of bankruptcy by the criminal mismanagement of those in charge. While modernisation and investment in machinery have been neglected, money in the accounts has been constantly removed and directed into private pockets in a close symbiosis between the private relations of capital and the political structures. Thanks to this configuration, the firm, which has just one product – the Vienna parliament building and the White House in Washington are built of Brač stone – is very close to the edge.

Comment fonctionnent les CDS : L’exemple de la Grèce

par Daniel Munevar


2012-06-27_MunevarÀ la fin des années 1990, une division de JP Morgan a élaboré un mécanisme financier conçu spécialement pour protéger les clients des pertes résultant des défauts sur les titres ou autres instruments financiers qu’ils détenaient. Cet instrument du nom de Credit Default Swap (CDS) est passé en moins d’une décennie d’une obscure invention de l’ingénierie financière à l’un des outils préférés de spéculation financière à grande échelle aujourd’hui. D’où la nécessité de comprendre le fonctionnement et le rôle central de cet instrument dans les discussions sur la crise de la dette souveraine en Europe.

Romania: bad and good news from the EU periphery & social and trade union situation in CEE

24 June by Peter Damo

1. INTRODUCTION

The good news is that the much hated anti-social and anti-democratic Government that imposed some of the most aggressive Austerity measures in Europe long before similar measures would be taken in Greece, Portugal, Spain or Ireland, fell a couple of weeks ago following a motion put forth by the opposition in the Romanian Parliament. The new Administration is the Social-Liberal Union (USL), i.e. an alliance between the Social-Democrat Party and the Liberal Party. However, it is a matter of further debate and political development whether such event is just another isolated happening or it is part of a series of changes in Europe – Italy, France, Greece.

2012-06_19_TombazosChypre : une nouvelle Irlande ?

17 juin par Stavros Tombazos

Alors que le modèle de développement chypriote, fondé notamment sur le tourisme bon marché, semblait depuis les années 1990 avoir atteint ses limites, les années 2000 avant la crise mondiale ont constitué des années d’une forte croissance économique.

"Incluso la derecha griega está dando señales de que asume que Syriza va a ganar"

"No hay que buscar la solución a la crisis en un aislamiento entre fronteras nacionales"

El activista griego Yorgos Mitralias, de los comités contra la deuda, explica en una gira en el Estado español la necesidad de un movimiento europeo contra la deuda y las políticas de austeridad.

F. Fafatale (Madrid)


El activista griego, en un momento de su intervención en Barcelona. Foto: Tercera InformaciónJueves 14 de junio de 2012.  Número 176

"Próximamente habrá una sincronización de las luchas", pensó en voz alta el activista griego anti-deuda Yorgos Mitralias el sábado 9 de junio a las diez de la noche, mientras sonaban cacerolas frente a la Puerta del Sol de Madrid por el rescate a España que perpetró el Eurogrupo con la connivencia del FMI. A pocos días de unas nuevas elecciones en Grecia, Mitralias emprendió un periplo que le ha llevado por distintas ciudades de Europa, especialmente de la Península Ibérica, en una iniciativa de la Plataforma Auditoría Ciudadana de la Deuda.

Message de soutien adressé par le syndicat Sud Banques populaires Caisses d’épargne aux militantes et aux militants de la campagne pour l’audit de la dette grecque, de Syriza et de toutes les organisations politiques, syndicales et associatives grecquesengagées dans la lutte contre les plans d’austérité  

 

Depuis de long mois, le peuple grec subit des politiques d’austérité sans précédent qui ont jeté une grande partie de sa population dans la précarité et la misère. Mises en œuvre par la troïka (la Banque Centrale Européenne, la Commission Européenne et le Fond Monétaire International), avec la collaboration de la plupart des partis corrompus qui ont mené le pays dans le mur ces dernières années, ces politiques ont fait la preuve de leur inefficacité car la Grèce continue de s’enfoncer dans une crise sans précédent.

2012-05-31_CADTM_logo

Resistir con el pueblo griego

por CADTM Europe

30 de mayo de 2012

2012-05-31_Resisting_with_the_GreeksEn los comicios del 6 de mayo 2012, los electores griegos castigaron a las fuerzas de la coalición que aplicaron los planes de austeridad y se sometieron a las órdenes de la Troica (FMI, BCE, y Comisión Europea). Los partidos Nueva Democracia y Pasok pagaron con el descenso de sus votos su total sumisión a los acreedores de Grecia. El LAOS, partido de extrema derecha y miembro de la coalición que estaba en el poder prácticamente ha desaparecido de la escena pública.

L’avenir de l’Europe se joue en Grèce

BALIBAR Etienne, LOWY Michael, VARIKAS Eleni

23 mai 2012

« Le nouveau gouvernement français, qui se cantonne dans un silence prudent, devrait affirmer haut et fort, qu’il respectera les décisions du peuple grec, et rejettera toute proposition d’exclure la Grèce de l’Europe ou de la zone euro. »

En solidarité avec le peuple grec, contre la dette illégitime et les plans d’austérité, mobilisons !

Pour des actions coordonnées autour des élections grecques et

une grande mobilisation euro-méditerranéenne en automne 2012 !

Partout, la réponse à la crise économique et financière est la même. Les coupes, plans d’austérité et de rigueur s’appliquent dans tous les pays au nom de la réduction des déficits publics et du paiement de la dette. Cette dette publique, produit direct des politiques néolibérales menées depuis plus de 20 ans, sert aujourd’hui de prétexte aux gouvernants au service de la finance pour diminuer encore plus les dépenses sociales, baisser les salaires et les retraites, privatiser les systèmes de santé, démolir les acquis sociaux et dérèglementer le droit du travail, augmenter la fiscalité pour le plus grand nombre pendant que les cadeaux fiscaux et sociaux sont généralisés pour les grandes entreprises et les ménages les plus riches.

In solidarity with the Greek people, against illegitimate debts and austerity measures, let us mobilize!

For joint actions around the Greek elections, and

for large Euro-Mediterranean’s mobilizations in autumn 2012!

The response to the financial and economic crisis is the same everywhere: cuts in expenditure and austerity measures under the pretext of reducing deficits and the repayment of a public debt which is the direct outcome of 20 years of neoliberal policies. Governments in the service of finance and big European capital are actually using this pretext to further reduce social spending, lower wages and pensions, privatize health care, dismantle social benefits and deregulate labour laws, increase taxes on the majority while social and tax giveaways are generalized for the big companies and the highest net worth households.

Greek hospitals tighten payment rules

By Chloe Hadjimatheou BBC World Service, Athens

Funding shortages appear to be leading Greek hospitals to get tough with patients who are not entitled to free healthcare - but when patients are broke there is no easy solution. One new mother says she was told she wouldn't be allowed to take her baby home after giving birth.

When the Athens maternity hospital where Anna gave birth asked her to pay for the costs of her Caesarean section, she told them she did not have the 1,200 euros (£970, $1,500) they wanted.

They responded, she says, by threatening to keep hold of her baby until she paid the full amount.