Δεκέμβρης 2019 - Η ζωή στη Γαλλία

της μεγάλης ταξικής αναμέτρησης

(Επειδή τα δικά μας και τα διεθνή ΜΜΕ δεν λένε λέξη)

2019 12 18 01 paris opera singers

 

Μέρα με τη μέρα, η απεργία, οι διαδηλώσεις, η αυτοοργάνωση, η άγρια καταστολή και η μεγάλη λαϊκή ανά(σ)ταση.

 

 

Olivier Besancenot : "C'est peut être une grande page de l'histoire sociale et politique qui est en train de s’écrire..."

2019 12 10 01 Olivier Besancenot"Il faudra généraliser le mouvement, saturer la société  de telle manière par le nombre qu'on arrive à régler l'affaire en quelques jours" - “Il vaut mieux quelques jours de galère que des années de misère”

(Mardi 10 décembre - BFM TV)

NPA: Vers une grève politique contre Macron et son monde!

2019 12 04 01 NPA blocagesQue la journée de grève du jeudi 5 décembre se traduise par un blocage du pays à un niveau que l’on n’avait pas vu depuis novembre-décembre 1995 est une quasi-certitude. Ce que nous ne savons pas encore, c’est à quel point ce succès de la grève pourra convaincre au-delà des deux secteurs (RATP et SNCF) qui ont déjà décidé de reconduire la grève, que c’est le moment d’engager l’affrontement contre Macron et son gouvernement.

NPA: Pour nos retraites, pour dégager Macron, construisons la grève générale

2019 12 03 02 NPADepuis des décennies nous sommes confrontés à la destruction progressive de nos droits sociaux acquis par les luttes. Le projet de contre-réforme des retraites Macron-Delevoye s’inscrit dans cette même logique. Loin de l’universalisme annoncé, il participe d’un plan global de destruction des systèmes de solidarité qui érige en modèle le chacun pour soi et l’égalité... dans la misère !

Mépriser, diviser, menacer

Le gouvernement méprise celles et ceux qui se mobilisent car ils seraient, selon Macron, ignorant du contenu de la réforme. Mais le projet est connu et les contre-réformes du quinquennat, contre le Code du travail ou les chômeurEs, ont des logiques identiques : garantir les profits des capitalistes.

En décembre, c’est tous ensemble (tribune)

2019 12 03 01 tribunePour faire reculer le gouvernement sur les retraites, une seule journée de grève limitée à quelques secteurs ne suffira pas. Travailleurs, gilets jaunes, habitants des quartiers, chômeurs… c’est un mouvement d’ensemble et une grève générale jusqu’au retrait de la réforme qu'il faut initier.

Un an après le démarrage du mouvement des gilets jaunes, Macron persiste à ignorer la colère qui monte partout : enseignant·e·s, urgentistes, étudiant·e·s contre la précarité, jeunes pour le climat, travailleurs, travailleuses et habitant·e·s de la région rouennaise… La catastrophe écologique, les suicides dans l’Education nationale, à la SNCF et à la Poste, les conditions de travail intolérables dans les hôpitaux, l’explosion de la sous-traitance, des contrats précaires et l’exploitation des sans-papiers… Plus que jamais, ce système pousse l’humanité et l’environnement à leur perte. Avec la réforme des retraites et une répression de plus en plus forte, le gouvernement lance un défi à l’ensemble du monde du travail, des classes populaires et de la jeunesse.

Comment il était possible d’obtenir une victoire contre les créanciers de la Grèce et quelle stratégie en Europe

par Eric Toussaint

VaroufakisAlors que le nouveau film de Costa-Gavras, Adults in the Room, revient sur les événements qui ont secoué l'Europe en 2015 en reprenant le récit présenté par Varoufakis, le présent article explique qu’il y avait une alternative à la politique brutale menée par la Troïka contre le peuple grec et contre le gouvernement Tsipras.

Le but de cet article est d’expliquer qu’il y avait une alternative à la politique brutale menée par la Troïka contre le peuple grec et contre le gouvernement Tsipras. L’alternative aurait dû venir du gouvernement Tsipras car celui-ci avait reçu un mandat clair de rupture avec l’austérité et avec la Troïka.

Il ne fallait pas s’attendre à une attitude conciliante de la part des autorités européennes. Il ne fallait pas multiplier les concessions. Il était possible de résister et de remporter une victoire en faveur du peuple grec et des autres peuples.

30 ans après la chute du mur de Berlin

Réflexions sur Ernest Mandel,
la IV° internationale et la crise en Allemagne de l’Est en 1989-1990

par TOUSSAINT ÉRIC

2019 11 09 00 TOUSSAINT Eric2019 11 09 01 MandelLa crise qui a secoué la RDA en 1989-90 et son dénouement constituent incontestablement un moment important de l’histoire du XXe siècle [1].

Cette contribution a pour objet de formuler des commentaires sur l’analyse et l’action d’Ernest Mandel et de la IV° Internationale à l’égard de la réunification allemande, ou plutôt à l’égard de la crise politique en Allemagne de l’Est et de son dénouement sous la forme de la réunification allemande [2].

ENTREVISTA | Tsunami Democràtic: "España, siéntate y dialoga"

Gemma Liñán (El Nacional)
Barcelona. Sábado, 19 de octubre de 2019

2019 10 19 01 Tsunami DemocraticTsunami Democràtic nace para dar respuesta a la sentencia del judici al procés del Tribunal Supremo. Como una gran ola, el lunes, pocas horas después de saberse las condenas de entre 9 y 13 años, se convocó una concentración en plaza Catalunya. Allí ya se preparó el terreno para ir al aeropuerto. A las 13h en punto se anunciaba la acción y, no sólo se bloqueó los accesos a la T1 y T2, sino que quedaron colapsadas las vías de entrada en el aeropuerto de El Prat.

Condena por sedición contra los derechos fundamentales

14/10/2019 | Martí Caussa

Llibertat presos politicsEl Tribunal Supremo ha condenado a los doce líderes del procés a 104 años y seis meses de cárcel por los delitos de sedición y malversación (de 12 a 13 años), sedición (de 9 años a 12 y seis meses) y desobediencia (1 año y 8 meses).

Con ello aceptaba la tesis fundamental de la abogacía del Estado, dependiente del gobierno de Pedro Sánchez, y rechazaba la del juez instructor Pablo Llarena y de la fiscalía que solicitaban una condena por rebelión y penas todavía más duras. El delito de rebelión ha caído porque era injustificable, sobre todo a nivel internacional, por la incuestionable ausencia de violencia.

Naomi Klein and Greta Thunberg
discuss the emerging transnational movement that is our best hope for a sustainable planet

2019 09 13 01 The Right to a Future Naomi Klein and Greta ThunbergThe Intercept invites you to watch a special event in New York City hosted by Intercept senior correspondent Naomi Klein, author of the forthcoming book “On Fire: The (Burning) Case for a Green New Deal,” and headlined by trailblazing climate activist Greta Thunberg, author of “No One Is Too Small to Make a Difference.”

Together with youth leaders Xiuhtezcatl Martinez, Xiye Bastida, and Vic Barrett, as well as Indigenous Amazon leader Tuntiak Katan, Thunberg and Klein helped us envision a just and sustainable future, confront our climate emergency, and discuss the emerging cross-generational, transnational movement — including people of all races, classes, and backgrounds — that is our best hope for a sustainable planet.

Bernie Sanders’s Campaign Is Different

By Ben Beckett 

2019 07 28 01 bernie sandersA new video from the Bernie Sanders campaign is proof: Sanders has used his bully pulpit to amplify workers’ struggles around the country, in a way no national politician in the United States has done before now.

“If I miss a paycheck, I’m screwed. I would literally become homeless.”

With this statement in the latest Bernie Sanders campaign video — premiering at Jacobin — labor activist Kelly Osborne of Cedar Rapids, Iowa, speaks for millions of working-class people. Osborne, a forty-four-year-old cancer survivor who is raising her five-year-old grandson, works at McDonald’s for $8.25 an hour, which she describes as “just not a living wage.”

Trump’s Racism Is Not Blundering — It Is Tactically Deliberate

By William Rivers Pitt (Truthout)*

2019 07 16 01 Donald TrumpDonald Trump is a giant flapping racist and doesn’t give a single damn if that bothers you. Given this reality, it is important to note that when Trump dispensed with all pretense and held a one-man Sunday morning Klan rally on Twitter, it was not a blunder on his part.

When he dug his heels in on Monday morning and said the women of color he insulted were the ones who owed an apology, it was not an oops.

When asked pointedly by reporters on Monday if he was bothered that white nationalists have been celebrating his outburst, Trump replied, “It doesn’t concern me because many people agree with me. And all I’m saying, they want to leave, they can leave.” It was not a mis-statement.

Grèce : L’introuvable « retour à la normalité » sur fond de faillite historique de ses gauches !…

par Yorgos Mitralias

2019 07 10 01 tsipras mitsotakisPresque unanimement, tant les médias grecques et internationaux que les leaders des principaux partis grecs ont commenté les résultats des élections du 7 juillet en célébrant “le retour à la normalité” du pays dont la crise a défrayé la chronique européenne pendant la dernière décennie. Retour donc à la normalité car l’addition des scores de Nouvelle Démocratie (39.9%) et de Syriza (31,4%) donne un écrasant 71,3% en faveur du bipartisme qui semble revenir en force après un intermède chaotique qui a vu des masses de citoyens abandonner les partis de leur vieux bipartisme traditionnel et se déplacer pratiquement d’une extrémité à l’autre du paysage politique en des temps record! Et aussi, quelle meilleure preuve de la réalité de ce retour à la normalité que l’ absence des députés de la très néonazie Aube Dorée des bancs du nouveau Parlement hellénique, ce qui annoncerait (?) la fin de ce pur produit d’une période agitée, mais désormais révolue...

When Alexandria Ocasio-Cortez met Greta Thunberg: 'Hope is contagious'

One is America’s youngest-ever congresswoman, the other a Swedish schoolgirl. Two of the most powerful voices on the climate speak for the first time

by Emma Brockes [The Guardian]

2019 07 01 01 Alexandria Ocasio Cortez met Greta ThunbergAlexandria Ocasio-Cortez enters a boardroom at her constituency office in Queens, New York, after a short delay which, a political aide hopes, hasn’t been caused by a constituent waylaying her in the corridor. (“They can get really excited to meet her.”) Greta Thunberg is in her home in Sweden, her father testing the technology for the video link while the teenager waits in the background. The activists have never met nor spoken but, as two of the most visible climate campaigners in the world, they are keenly aware of each other.

Olivier Besancenot: «Est-il possible d’oublier les élections 30 secondes?»

12 juin 2019 Par Pauline Graulle (Mediapart)

Olivier BesancenotLe porte-parole du NPA propose de créer des « coordinations permanentes » qui permettraient à la gauche sociale et politique de retrouver le chemin d’un dialogue durable. Selon lui, après les élections européennes du 26 mai, aucune organisation ne peut prétendre à l’hégémonie politique.

Olivier Besancenot, le rassembleur ? Il y a quelques années, l’idée selon laquelle le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) mettrait de l’huile dans les rouages de la gauche française aurait pu prêter à sourire. Mais depuis un an, Olivier Besancenot tente, tant bien que mal, de faire se parler les gauches politiques et sociales. Sa volonté unitaire s’était matérialisée, au printemps 2018, pendant le mouvement des cheminots contre la privatisation de la SNCF, lors duquel l’organisation anticapitaliste avait organisé plusieurs réunions unitaires à La Brèche, la librairie du NPA (nous vous en parlions ici).

(Texte écrit pour la revue d'Attac-France "Les Possibles": https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-20-printemps-2019/)

Tandis que le spectre de la guerre civile hante les États-Unis,

Bernie Sanders et ses socialistes partent à l’assaut du pouvoir et du... ciel !

par Yorgos Mitralias

Bernie SandersL’idée reçue qui veut que les Américains soient imperméables au socialisme a manifestement la vie dure dans la gauche européenne. En effet, trois ans après que le socialiste indépendant Bernie Sanders eut fait un carton, à tel point que la direction du Parti démocrate fut obligée de recourir aux pires tricheries pour le priver de sa victoire sur Hillary Clinton et de la nomination du parti à la présidentielle de 2016, force est de constater que la gauche européenne – de toutes sensibilités – continue de rester impassible devant la percée toujours plus spectaculaire des idées socialistes aux États-Unis. Alors, aucune surprise si elle montre peu d’intérêt pour les conséquences et les manifestations politiques et sociales de cette percée et n’arrive pas à profiter de leur impact en Europe et de par le monde. 

Everything depends on what will happen in Algeria and Sudan

by Gilbert Achcar

Gilbert AchcarAn Interview with Gilbert Achcar, originally published on April 22, 2019 in the Moroccan publication Tel quell.

In Algeria and Sudan, the army has become an arbiter in the ongoing revolutions. For what reasons?

These are military institutions which everyone knows are the real backbone of the regime in countries like Algeria, Sudan or Egypt. Seeing the extent of popular discontent, they decided to act in a conservative coup, sacrificing the head of the regime to preserve the rest. We saw this with Hosni Mubarak in Egypt, and we are witnessing the same thing with Abdelaziz Bouteflika and Omar al-Bashir. In all three countries, the army is at the heart of the regime. They get rid of a president who has become more an embarrassment than a benefit in order to preserve the regime.

The Martyrdom of Julian Assange

By Chris Hedges*

2019 04 12 01 Julian AssangeThe arrest Thursday of Julian Assange eviscerates all pretense of the rule of law and the rights of a free press. The illegalities, embraced by the Ecuadorian, British and U.S. governments, in the seizure of Assange are ominous. They presage a world where the internal workings, abuses, corruption, lies and crimes, especially war crimes, carried out by corporate states and the global ruling elite will be masked from the public. They presage a world where those with the courage and integrity to expose the misuse of power will be hunted down, tortured, subjected to sham trials and given lifetime prison terms in solitary confinement. They presage an Orwellian dystopia where news is replaced with propaganda, trivia and entertainment. The arrest of Assange, I fear, marks the official beginning of the corporate totalitarianism that will define our lives.

Rwanda: A look back at the 1994 genocide

by Eric Toussaint

2019 04 07 01 rwanda 500 francsStarting on 7 April 1994, in less than three months, nearly one million Rwandans – the exact figure has not yet been determined - were exterminated because they were (or supposed to be) Tutsis. Tens of thousands of moderate Hutus were also slaughtered. This was indeed a genocide, that is, the deliberate destruction of an entire community through mass murder in the aim of preventing their biological and social reproduction.

In this context, it is crucial to investigate the role played by international financial institutions. Everything we know leads us to believe that the policies imposed by these institutions, the main financial backers of General Juvénal Habyarimana’s dictatorial regime accelerated the process resulting in the genocide. In general, the negative impact of these policies is not taken into consideration to explain the tragic unfolding of the Rwandan crisis. Only a few authors highlight the responsibilities of the Bretton Woods institutions [1], which have rejected any kind of responsibility.

Venezuela: Suspend Debt Repayments and Create an Emergency Humanitarian Fund

11 March by Eric Toussaint

2019 03 12 01 VenezuelaThere is no doubt that Donald Trump’s policies, those of the Lima group [1] and the European powers who seek to impose the usurper Juan Guaidó as President of Venezuela and do not hesitate to interfere in order to succeed, must be opposed. As usual, Washington and its allies are announcing a humanitarian crisis as a pretext for the threat of military intervention in a country that has important quantities of natural resources that they seek to grab. The trick is cheap and must be shown up for what it is. All the more so, that the mainstream media are conniving to prepare public opinion for this possibility. The situation is presented in the starkest of terms: a catastrophic dictatorial regime refuses to allow humanitarian aid to reach its needy population; whereas the self-proclaimed new President wants freedom for his people and calls for international help to release the aid that is blocked at the frontier, to the population.