Naomi Klein and Greta Thunberg discuss the emerging transnational movement that is our best hope for a sustainable planet
Naomi Klein and Greta Thunberg discuss the emerging transnational movement that is our best hope for a sustainable planet The Intercept invites you to watch a special event in New York City hosted by Intercept senior correspondent Naomi Klein, author of the forthcoming book “On Fire: The (Burning) Case for a Gr
Bernie Sanders’s Campaign Is Different
Bernie Sanders’s Campaign Is Different By Ben Beckett  A new video from the Bernie Sanders campaign is proof: Sanders has used his bully pulpit to amplify workers’ struggles around the country, in a way no national politician in the United States has done before now. “If I miss a paycheck, I’m scre
Trump’s Racism Is Not Blundering — It Is Tactically Deliberate
Trump’s Racism Is Not Blundering — It Is Tactically Deliberate By William Rivers Pitt (Truthout)* Donald Trump is a giant flapping racist and doesn’t give a single damn if that bothers you. Given this reality, it is important to note that when Trump dispensed with all pretense and held a one-man Sunday mo
 Grèce : L’introuvable  « retour à la normalité » sur fond de  faillite historique de ses gauches !…
Grèce : L’introuvable « retour à la normalité » sur fond de faillite historique de ses gauches !… par Yorgos Mitralias Presque unanimement, tant les médias grecques et internationaux que les leaders des principaux partis grecs ont commenté les résultats des élections du 7 juillet en célébrant
When Alexandria Ocasio-Cortez met Greta Thunberg: 'Hope is contagious'
When Alexandria Ocasio-Cortez met Greta Thunberg: 'Hope is contagious' One is America’s youngest-ever congresswoman, the other a Swedish schoolgirl. Two of the most powerful voices on the climate speak for the first time by Emma Brockes [The Guardian] Alexandria Ocasio-Cortez enters a boardroom at her constit
Olivier Besancenot: «Est-il possible d’oublier les élections 30 secondes?»
Olivier Besancenot: «Est-il possible d’oublier les élections 30 secondes?» 12 juin 2019 Par Pauline Graulle (Mediapart) Le porte-parole du NPA propose de créer des « coordinations permanentes » qui permettraient à la gauche sociale et politique de retrouver le chemin d’un dialogue durable. Selon lui,
Tandis que le spectre de la guerre civile hante les États-Unis, Bernie Sanders et ses socialistes partent à l’assaut du pouvoir et du... ciel !
(Texte écrit pour la revue d'Attac-France "Les Possibles": https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-20-printemps-2019/) Tandis que le spectre de la guerre civile hante les États-Unis, Bernie Sanders et ses socialistes partent à l’assaut du pouvoir et du... ciel ! par Yorgos Mitralias
Everything depends on what will happen in Algeria and Sudan
Everything depends on what will happen in Algeria and Sudan by Gilbert Achcar An Interview with Gilbert Achcar, originally published on April 22, 2019 in the Moroccan publication Tel quell. In Algeria and Sudan, the army has become an arbiter in the ongoing revolutions. For what reasons? These are military ins
The Martyrdom of Julian Assange
The Martyrdom of Julian Assange By Chris Hedges* The arrest Thursday of Julian Assange eviscerates all pretense of the rule of law and the rights of a free press. The illegalities, embraced by the Ecuadorian, British and U.S. governments, in the seizure of Assange are ominous. They presage a world where the inte
Rwanda: A look back at the 1994 genocide
Rwanda: A look back at the 1994 genocide by Eric Toussaint Starting on 7 April 1994, in less than three months, nearly one million Rwandans – the exact figure has not yet been determined - were exterminated because they were (or supposed to be) Tutsis. Tens of thousands of moderate Hutus were also slaughtere
Venezuela: Suspend Debt Repayments and Create an Emergency Humanitarian Fund
Venezuela: Suspend Debt Repayments and Create an Emergency Humanitarian Fund 11 March by Eric Toussaint There is no doubt that Donald Trump’s policies, those of the Lima group [1] and the European powers who seek to impose the usurper Juan Guaidó as President of Venezuela and do not hesitate to interfe
Bernie Sanders Announces 2020 Run For President
Bernie Sanders Announces 2020 Run For President Δείτε και ακούστε το ιστορικό κάλεσμα του Μπέρνι Σάντερς στον αμερικανικό λαό (19/02/2019)
Contre les actes antisémites, contre leur instrumentalisation, pour le combat contre toutes les formes de racisme
Contre les actes antisémites, contre leur instrumentalisation, pour le combat contre toutes les formes de racisme mardi 19 février 2019 Nous soussignés associations, partis, syndicats, indépendants, sommes toutes et tous activement impliqués dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes. La lutte c
GILETS JAUNES : APPEL DE LA PREMIÈRE ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES / Commercy - 27 janvier 2019
GILETS JAUNES : APPEL DE LA PREMIÈRE ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES / Commercy - 27 janvier 2019 Nous, Gilets Jaunes des ronds-points, des parkings, des places, des assemblées, des manifs, nous sommes réunis ces 26 et 27 janvier 2019 en « Assemblée des assemblées », réunissant une centaine de délégations, r

Αναζήτηση

Au Maroc, les militants du Rif écopent d’une vie en prison

PAR RACHIDA EL AZZOUZI (Mediapart)

2018 07 15 01 MarocLes peines prononcées à l'encontre des militants du hirak du Rif, ce mouvement social marocain d’une ampleur inédite en 18 ans de règne de Mohammed VI, sont très lourdes. Ils s’étaient levés contre l’injustice d’un système qui les écrase et marginalise leur région, la privant d’écoles, d’hôpitaux, de routes, d’usines..., au soir de la mort d’un jeune qui aurait pu être eux : Mohcine Fikri, 31 ans, vendeur de poissons broyé par une benne à ordures alors qu’il tentait de sauver 500 kilos d’espadon pêchés illégalement que lui avaient saisis les gendarmes. Et ils sont en train de le payer très cher.

Une vie en grande partie derrière les barreaux des pires prisons du pays : voici la sanction réservée aux principaux acteurs du hirak du Rif par la justice marocaine, au terme d’un procès fleuve de neuf mois devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca. Ce mouvement social, né à l’automne 2016 à Al Hoceïma (nord du Maroc), a secoué pendant des mois la région avant d’être étouffé sous l’effet de la répression et des arrestations massives.

Le verdict du plus médiatisé des procès du hirak, de la bande dite des meneurs mais aussi de plusieurs journalistes locaux qui couvraient le mouvement, est tombé dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 juin. Et même si les détenus, les familles, les avocats et les ONG s’étaient préparés au pire, celui-ci a été un choc d’une grande violence et a été accueilli dans les cris, les larmes, les évanouissements.

Trois autres accusés, Mohamed El Haki, Zakaria Adehchour et Mahmoud Bouhenoud, ont été condamnés à quinze ans de prison, également pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’État », sept autres à dix ans dont le syndicaliste Mohamed Jelloul. Les autres peines prononcées vont d’un à cinq ans de prison pour des délits mineurs allant de « participation à une manifestation non autorisée » ou « outrage aux forces de l’ordre ». Dix accusés ont ainsi écopé de cinq ans de prison, huit de trois ans, dix-neuf de deux ans et deux d’un an.

2018 07 15 02 MarocSix journalistes - Mohamed Asrihi, directeur de Rif 24, Rabie El Ablak, Abdelali Houd, Houssein El Idrissi, Foued Essaidi et Jawad El Sabiry - sont condamnés à des peines allant jusqu'à cinq ans de prison.Le sort de leur confrère Hamid El Mahdaoui, poursuivi pour « non-dénonciation d’une tentative de nuire à la sécurité intérieure de l’État », sera tranché séparément jeudi 28 juin. Il risque deux à cinq ans de prison ferme dans un Maroc classé 135e sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse.

« 360 ans de prison si on additionne les peines pour avoir manifesté et réclamé une vie meilleure, justice et dignité ! Ce verdict est une honte pour le Maroc, c’est une justice d’abattage », assène Mohamed Aghnaj, l’un des avocats de la centaine de professionnels mobilisée à travers le pays pour les défendre. Il espérait « un retour vers la raison, un revirement, même une amnistie royale mais pas ce scénario, le pire ». « Nous allons faire appel mais sans grande conviction : la justice ici est partiale, à la solde du pouvoir », note une autre avocate.

À ces « 360 ans » de prison, il faut ajouter toutes les peines déjà prononcées depuis des mois dans des tribunaux à travers le pays. Plus de 300 personnes, dont de nombreux  mineurs, seraient derrière les barreaux, dans l’attente de leur jugement, ou déjà  condamnées. « C'est une boucherie judiciaire pour faire peur à tout le monde. Elle a lieu dans un silence international assourdissant. Les pays européens n'ont que deux préoccupations : la lutte contre le terrorisme et l'immigration. Des sit-in de protestation sont prévus à travers le pays mais nous devrions tous être dans la rue et provoquer un raz-de-marée pour faire peur au régime », réagit la militante des droits humains Khadija Ryadi.

« Qui va prendre le Maroc au sérieux à l’international quand on ira leur raconter la légende des “avancées indéniables en matière des droits de l’homme” ? Des décennies de travail de beaucoup de gens parties en fumée en un soir », abonde sur Twitter le journaliste Abdellah Tourabi. Le sentiment de bien des Marocains sonnés par ce verdict, qui voient là un retour des années de plomb dans un pays en proie à de multiples colères sociales et qui bénéficie d’une image de carte postale très éloignée de la réalité.

scroll back to top